Le Mans Classic 2018Le Mans Classic 2018

Retour en images sur Le Mans Classic 2018

À l’occasion de la 9ème édition du Mans Classic 2018, l’ISC Paris sponsorisait la mythique voiture française DB PANHARD HBR5, conduite par Guillaume de Beaufort, Directeur Général Aston Martin. L’événement avait lieu les 6, 7 et 8 juillet derniers.

Découvrez le film et le témoignage de notre étudiant Erwan GUIRIEC, Chef de Projet au sein de l’Entreprise Étudiante ISC Motors.


Le week-end dernier a eu lieu Le Mans Classic, un des plus grands événements automobiles du monde. Plusieurs dizaines de milliers de passionnés se rassemblent autour du mythique circuit des 24h du Mans, le temps d’un weekend rythmé de courses acharnées disputées par d’anciennes voitures de compétition.

Le but est de remettre en scène les 24h du Mans du fil du temps, depuis ses débuts en 1923, en remettant sur piste les voitures qui se sont affrontées autrefois dans le cadre de cette course, souvent considérée comme la plus mythique du monde.

L’ISC Paris Business School a participé à cet évènement en co-sponsorisant une BD HBR5 de 1956 avec l’entreprise Caresse Antillaise. Il s’agit d’un coupé sportif français basé sur une plateforme de la marque Panhard, et qui possède également un moteur bicylindres Panhard.

Selon Patrick Panhard, descendant de René Panhard (qui a co-fondé la marque Panhard), et qui a connu les usines de cet ex-constructeur français : « Cette voiture n’a pas été conçue pour remporter les 24h du Mans. L’objectif des ingénieurs était d’obtenir le meilleur indice de performance. Il s’agit d’un indice qui prend en compte la plus grande distance parcourue en fonction de la cylindrée du moteur, autrement dit, un indice permettant de comparer le rendement énergétique des différentes voitures ». Autrefois, la bataille pour l’indice de performance était aussi importante que la bataille pour la première place. « Aux 24h du Mans, les différentes mécaniques Panhard ont dominé le classement de l’indice de performance pendant près de 20 ans. »

La DB HBR5 numéro 12 soutenue par l’ISC Paris Business School a affronté les autres voitures du « plateau 2 », ou plus précisément, les voitures ayant participé aux 24h du Mans entre 1949 et 1956. Autour d’elle s’affrontaient des modèles emblématiques tels que les Jaguar Type-C et Type-D, ou encore les Porsche 356, la première voiture de la marque Porsche, qui a inspiré la célèbre 911.

Le départ de la course s’effectue comme autrefois : au signal, les pilotes traversent la piste en courant, rejoignent leurs voitures le plus vite possible, les démarrent (s’ils y arrivent), et se lancent. La DB HBR5 co-soutenue par l’ISC Paris est visiblement moins rapide que les véhicules de tête. Malgré tout, elle réalise sa course sans le moindre souci mécanique et de manière assez régulière. D’après Patrick Panhard, « cette voiture demandait une conduite très particulière » : ce que les pilotes ont pu constater (voiture qui glisse beaucoup, boite de vitesse au guidage particulier, etc.).

Au classement général, elle a fini à la 35ème position sur les 75 engagés, ce qui est honorable pour une voiture qui n’est pas vouée à se battre pour le classement général. Dans son domaine de prédilection : elle est arrivée 6ème sur 75 dans le classement du meilleur indice de performance. Globalement, compte tenu de la conception du véhicule, les pilotes ont su la hisser honorablement dans les classements. Le potentiel de cette voiture réside selon Patrick Panhard « non pas que dans son moteur, (qui en lui-même est de petite taille), mais surtout dans sa légèreté et dans son aérodynamisme optimisé. Le moteur ne fait pas tout sur une voiture. Il faut la considérer dans son ensemble ».

Le Mans Classic était donc l’occasion de faire revivre les 24h du Mans à différentes époques. La DB HBR5 de l’ISC Paris a retrouvé la piste du Mans et ses concurrentes, 62 ans après. A la différence près qu’autrefois, comme Patrick Panhard l’explique : « les voitures qui participaient aux 24h du Mans ne venaient pas par camion comme aujourd’hui, mais directement par la route, en roulant ».

Le Mans Classic 2018

ISC Paris, le 18 juillet 2018