Portait de David Moriez

Ce mois-ci le laboratoire de recherche ISC Paris vous présente le portait de David Moriez, enseignant-chercheur à l’ISC Paris (Pôle Management et SI).

David Moriez, enseignant-chercheur à l’ISC Paris

Depuis quand es-tu à l’ISC Paris ?

2003

Quel est le premier article lu qui t’a marqué ? Pourquoi ?

J’avais 25 ans quand j’ai lu mon premier ouvrage scientifique. A cette époque, je m’intéressais beaucoup au « sens » de nos actions, à la possibilité de se réaliser au travail. Le désir de transmettre était très présent et ma vocation d’enseignant devait suivre. J’ai dévoré l’ouvrage de Weick « sensemaking in organizations » (1995). Tout est là.

Quel article a été le plus long à rédiger / publier ? Combien de temps ?

Ma thèse de doctorat en sciences de gestion. Elle m’a demandé 3 années de travail, 1400 articles, 4 pc et quelques 500 pages plus tard… c’était fait !

Quel a été ton article le plus original (sur le plan de la thématique ou des théories mobilisées ou de la méthodologie ou des résultats…) ? Pourquoi ?

Les problématiques liées à la gestion d’équipes inter-générationnelles sous l’angle des valeurs individuelles et comment ces valeurs conditionnent nos comportements ont toujours aiguisé ma curiosité. Je reste convaincu qu’il n’y a de sens à ce que nous faisons que lorsque nous pouvons exprimer notre être profond dans les actions que nous menons.

Alors que je finalisais ma thèse, l’occasion m’a été donnée d’étudier les valeurs de la jeune génération – la génération Y – au travail. Je me suis appuyé sur des entretiens qualitatifs auprès d’une population que j’affectionne particulièrement : nos étudiants. Le fruit de cette recherche a été publié dans un article intitulé : « Les valeurs de la génération Y et ses implications pour la gestion » dans la Revue Internationale de Psychosociologue et de Gestion des Comportements Organisationnels en 2016. Nombre de clichés et de stéréotypes associés à cette génération n’ont pas résisté à l’analyse.
Envie d’en savoir plus ? L’article complet est consultable sur demande à la bibliothèque.

Quel article aurais-tu aimé écrire ? Pourquoi ?

J’aurais aimé être à l’origine de la théorie bi-factorielle d’Herzberg. Cet auteur classifie en deux catégories distinctes les sources de motivation. Il y a les sources externes à la personne (ex : le salaire) et les sources internes à la personne (ex : le métier). Ce faisant, il posait les jalons de la différence fondamentale entre l’implication et l’engagement. Il a 30 ans d’avance sur son temps puisqu’aujourd’hui encore les entreprises se demandent comment créer de l’engagement.

Avec quel chercheur aimerais-tu dîner ? Pourquoi ?

Richard Barrett. Il est membre de la World Business Academy et ancien Values Coordinator à la Banque Mondiale. Il a fondé une société internationale de conseil centrée sur la transformation culturelle et leadership des entreprises. Pour cela, il s’appuie sur l’étude des valeurs qu’elles soient organisationnelles ou individuelles. Par son travail et ses écrits, Richard Barrett aide les organisations à redéfinir leur vision, leur mission et leurs valeurs et ainsi à élaborer un capital culturel qui vise à renforcer les capacités des ressources humaines et à développer des entreprises socialement responsables et durables.

Lequel de tes articles conseillerais-tu de lire aux étudiants de l’ISC Paris ? Pourquoi ?

Celui que j’ai indiqué plus avant parce qu’il les concerne directement.

Peux-tu nous donner 5 mots clés sur tes projets d’article en cours ?

Inter-générationnel, leadership, motivation, ressources humaines, sens.

Peux-tu nous donner une citation que tu aimes en ce moment ?

Ce serait ce que mes parents m’ont appris : « N’oublie jamais d’où tu es parti. Sois fier de tes origines et fidèle à tes valeurs. C’est le plus sûr moyen d’atteindre, sans t’y perdre, la destination que tu t’es fixée ».

Et quand tu ne fais pas des articles, que fais-tu ?

Je m’intéresse à la flore mellifère. J’ai suivi deux stages d’apiculture et envisage sérieusement d’avoir quelques ruches dans mon jardin à la campagne. Je suis également parolier pour l’industrie musicale et travaille actuellement sur quelques textes en commande.

>>> Retour <<<