Accueil > Faculté & Recherche > Recherche > Les Dossiers de la Recherche > Dossier de la Recherche – Septembre 2018 > Vie du laboratoire de recherche > Méthode d’analyse de l’impact des mécanismes de la gouvernance sur la performance bancaire

Méthode d’analyse de l’impact des mécanismes de la gouvernance sur la performance bancaire

Par Faten Ben Bouheni

Suite à ma thèse, j’ai écrit un article dont l’originalité consiste à analyser la structure de la gouvernance d’un petit échantillon (3 groupes bancaires) puisque les données de la gouvernance d’un large échantillon des banques sont difficiles à avoir.

En finance, le big data est souvent utilisé mais dans ce cas les données ont été collectées manuellement puisque l’accès aux variables de la gouvernance bancaire est très limité notamment pour un échantillon large. La deuxième étape consiste à tester économétriquement* les constatations et les hypothèses proposées suite à l’analyse de la structure de la gouvernance dans la première étape.

Une méthode alternative d’analyse de l’impact des mécanismes de la gouvernance sur la performance des banques est proposée. Elle s’est faite en deux étapes :

  1. Analyse du contenu des rapports annuels des banques, afin de dégager des constatations préliminaires et de reformuler des hypothèses de recherche ;

Dans la première étape, le recueil des données s’est fait sur la base des rapports annuels et de différents documents de référence des trois principaux groupes bancaires en France (BNP Paribas, Crédit Agricole et Société Générale) de 2005 à 2012. Suite à l’analyse des rapports annuels de ces trois groupes bancaires, deux hypothèses de recherche ont été retenues.

  1. Étude économétrique en sélectionnant la méthode la plus appropriée afin de répondre à l’objectif de recherche et tester les constatations ainsi que les hypothèses formulées en analysant les rapports annuels des banques. Par conséquent, la méthode économétrique choisie est considérée comme un outil qui sert à tester nos constatations réelles et non pas une méthode qui nous amène à faire des constatations, puisque les méthodes économétriques ont montré une certaine fragilité et leurs résultats sont controversés.

Dans cette seconde étape, après avoir analysé les rapports annuels des groupes bancaires français, une hétérogénéité au niveau de la structure managériale ainsi que la structure de propriété de chaque groupe était constatée. Ceci implique que les effets individuels sont aléatoires et justifie la méthode d’estimation des données de panel à effet aléatoire.

L’échantillon (BNP Paribas, Société Générale et Crédit Agricole) est caractérisé par des banques qui opèrent dans le même environnement réglementaire mais qui possèdent des structures de gouvernance différentes d’une banque à une autre, d’où le choix du modèle de panel statique à effet individuel aléatoire afin de tester les deux hypothèses de recherche retenues.

La méthode proposée dans cet article augmente la fiabilité des résultats dans le cas d’un échantillon relativement réduit. Elle se base sur des données collectées manuellement des documents de référence et sur des hypothèses formulées à l’aide d’une analyse qualitative préalable. En effet, il est recommandé d’abord, d’utiliser l’étude qualitative afin de collecter les données nécessaires et de formuler des hypothèses testables. Ensuite, il faut sélectionner un modèle économétrique afin de tester les hypothèses formulées et la validité des analyses préalables.

Envie d’en savoir plus ? L’article complet est consultable sur demande à la bibliothèque.

Source : Ben Bouheni. F, 2016. « Méthode d’analyse de l’impact des mécanismes de la gouvernance sur la performance bancaire ». La Revue des Sciences de Gestion

Glossaire

* L’économétrie est l’étude des phénomènes économiques à partir de l’observation statistique des grandeurs pertinentes pour décrire ces phénomènes. Son objectif est d’exprimer des relations entre les variables économiques sous une forme permettant la détermination de ces dernières à partir des données observées. Elle permet de réaliser des prévisions de grandeurs économiques et des simulations de l’impact de mesures de politique économique. [source : Universalis]

>>> Retour <<<