ISC Paris ISC Paris

Entreprises et Alumni

Interview de Marie-France Delachaux à la tête du Fond de Dotation de l’ISC Paris

Marie-France Delachaux

Marie-France est arrivée chez Dessange pour un remplacement de 3 semaines et fait partie aujourd’hui, à seulement quarante ans, de son comité de direction ! Un parcours professionnel impressionnant mais qui n’est pas la seule qualité de notre Alumni. Car Marie-France est aussi une femme engagée qui agit au quotidien et collectivement pour la préservation de la planète.

 

Il n’y a pas de hasard !

Marie-France est entrée un peu par hasard chez Dessange et n’était surtout pas destinée à y rester. Après ses études en marketing suivies à l’ISC Paris dont elle a validé le master en 2001, la jeune diplômée connaît une première expérience de commerciale dans un club d’affaires de dirigeants d’entreprises à la recherche d’adhérents. Elle prend ensuite en charge la communication de la petite entreprise qui finit malheureusement par faire faillite.

En 2003, notre Alumni se retrouve donc dans l’obligation de chercher un nouvel emploi dans le marketing. Elle envoie ses candidatures « à droite à gauche », sans objectif précis. Elle est contactée par Dessange pour un CDD de 3 semaines, dans le cadre d’un arrêt maladie. Probablement conquis par la rigueur et la détermination qui caractérisent Marie-France dès le premier abord, Dessange décide de reconduire son contrat 3 semaines de plus, puis de lui proposer un poste au sein de l’entreprise… qu’elle n’a pas quittée depuis !

 

Une évolution en 5 étapes

Marie-France a débuté chez Dessange comme chef de projet marketing. « Une belle opportunité » avoue-t-elle, car il s’agissait de reconstruire le service marketing, à l’époque composé de seulement deux personnes, mais aussi de revoir le concept du salon Dessange situé sur les Champs-Élysées ainsi que les identités de la marque. Au cœur de sujets clés, Marie-France a beaucoup appris de sa première expérience chez Dessange.

Les années suivanes, l’équipe marketing connaît plusieurs changements de dirigeants et le poste finit par rester vacant. Marie-France saisit l’opportunité : « Je n’ai pas proposé ma candidature en tant que directrice car j’étais encore un peu jeune à l’époque mais j’ai lancé l’idée de créer un poste de responsable marketing » explique la quadragénaire. Dessange accepte, Marie-France structure son équipe par marque (Camille Albane et Dessange) et recrute une nouvelle personne. Après plusieurs années d’expérience, elle est nommée directrice marketing. « J’étais très contente » raconte notre alumni qui finit ensuite par rejoindre le comité de direction !

Il y a an, Marie-France continue sa remarquable ascension en récupérant le digital. Elle est donc aujourd’hui directrice marketing franchise et digital, à la tête d’une équipe de 8 personnes. Elle s’occupe ainsi des projets digitaux du groupe (e-commerce, sites internet, réseaux sociaux) et gère également les deux réseaux de franchises (Camille Albane et Dessange). Ses missions auprès des franchisés sont nombreuses et concernent entre autres la gestion du point de vente (accompagnement à l’analyse des chiffres, à l’augmentation du trafic et du panier moyen, à la vente de services auprès des clients) et le e-learning à destination des collaborateurs (histoire de l’entreprise, image de la marque, expérience client).

 

Des petits pas pour la planète

Lorsque l’on évoque l’avenir avec Marie-France, ce n’est pas sa carrière qui la préoccupe mais plutôt le devenir de la planète. « Quand on quitte la trentaine, on fait un bilan sur ce que l’on a pu faire dans sa vie » raconte notre alumni avec ironie. Mais ce qu’elle présente comme une crise de la quarantaine est en fait un acte militant, courageux et utile. De retour d’un voyage en Afrique du Sud durant lequel elle découvre avec bouleversement les conséquences des pénuries d’eau et de nourriture sur la population locale, elle décide pas à pas de changer son quotidien.

Elle commence par s’attaquer à la saleté des rues parisiennes en organisant des ramassages de déchets. Elle suit des conférences en ligne sur le sujet de l’écologie, rencontre des piliers du domaine (Jean-Marc Jancovici, Pablo Servigne), lit beaucoup de livres. « On passe par différentes phases, de la déprime jusqu’à l’action » affirme Marie-France au sujet de sa prise de conscience du réchauffement climatique.

C’est donc en toute logique qu’elle décide ensuite de « se rapprocher de la nature et de remettre les mains dans la terre ». Elle devient membre d’un jardin partagé situé dans le 17ème arrondissement de Paris, qu’elle préside aujourd’hui et pour lequel elle s’est formée en permaculture. Puis elle finit par acquérir une maison à la campagne qui devient son lieu de ressourcement.

 

Et après ?

« A un moment, je me suis demandée s’il fallait changer de métier » avoue Marie-France dont la franchise est très appréciable. Mais cette adepte des petits pas préfère changer les choses de l’intérieur et montrer l’exemple avec bienveillance. « J’adore quand un collègue vient me voir pour me dire avec enthousiasme que ce jour-là il a utilisé une tasse à la place d’un gobelet jetable » explique la quadragénaire qui intervient aussi sur les sujets RSE de son entreprise.

Autre argument non négligeable, Marie-France aime son travail. « Dessange est une entreprise familiale donc elle est un peu particulière dans son management mais elle soutient ses collaborateurs qui désirent évoluer ou changer de postes » ajoute Marie-France qui apprécie aussi le rôle premier de Dessange : « Finalement se couper les cheveux est un besoin primaire, qui est également source de bien-être et de confiance en soi ».

Enfin, Marie-France n’arrête pas là son action. Elle a en effet été nommée présidente du fond de dotation de l’ISC Paris, dont l’objectif est de développer et financer des projets à vocation sociale, comme les bourses de solidarité, les pratiques RSE ou l’entrepreneuriat féminin. Encore un engagement fort donc pour celle dont la nécessité d’être actrice du changement est devenue, plus qu’un impératif, une manière de vivre et d’échanger avec les autres.